Cheirogaleus grovesi

lémurien nain de Grove

Cheirogaleus grovesi
Crédits : Edward E. Louis / Primate Conservation 2017

Classification
Règne : Animalia
Embranchement : Chordata
Classe : Mammalia
Ordre : Primates
Famille : Cheirogaleidae Gray, 1873)
Genre : Cheirogaleus (Geoffroy Saint-Hilaire, 1812)
Espèce : grovesi (?,?)

Source : Wikipedia

Une nouvelle espèce de lémurien a été découverte !

   Une équipe de chercheurs de l’Institut polytechnique de l’Université d’État de New York, du zoo et aquarium Henry Doorly d’Omaha, de la Global Wildlife Conservation et du Madagascar Biodiversity Partnership a annoncé la découverte d’une nouvelle espèce de lémurien vivant dans le sud-est de Madagascar.
   Les lémuriens sont un type de primate endémique de l’île de Madagascar. Il existe actuellement 113 espèces connues, dont beaucoup sont considérées comme vulnérables en raison de la déforestation et du braconnage. Cette nouvelle espèce, le lémurien nain de Grove (Cheirogaleus grovesi), découverte dans le sud de l’île, vit dans deux régions distinctes de Madagascar (deux parcs nationaux classés au patrimoine mondial de l’UNESCO) : l’une est une forêt tropicale et l’autre est un mélange de forêts et de prairies. Physiquement l’animal est brun, aux yeux immenses, de la taille d’un écureuil, avec une queue avoisinant les 27 centimètres.

   Les membres de la nouvelle espèce évoluant en forêt tropicale passent leur temps dans la canopée qui leur fournit un abri, de la nourriture et un lieu de reproduction, rapporte l’équipe. Ils sont par ailleurs supposés vivre en groupes sociaux, mais passent également parfois du temps seuls. Certains spécimens ont été capturés au moyen de canons à fléchettes et de filets dans le but d’être étudiés plus en détail. Les chercheurs ont ici récolté des échantillons de sang et de tissus, qui auront notamment permis de prouver que l’espèce était unique.
   « Cette nouvelle espèce est l’un des nouveaux lémuriens nains du genre Cheirogaleus qui ont été découverts ou sont en train de l’être », a déclaré l’un des membres de l’équipe de recherche dans la revue Primate Conservation, Russell Mittermeier de Global Wildlife Conservation. « C’est révélateur du peu que nous savons de la biodiversité en général, et même de nos plus proches parents vivants, les primates ».

   Afin de déterminer au mieux la manière dont va évoluer cette nouvelle espèce, des recherches plus approfondies vont être nécessaires « afin que des mesures de protection puissent être prises pour assurer l’avenir de la lignée », écrivent les scientifiques. 112 espèces et sous-espèces de lémuriens sont endémiques à Madagascar et « près de 90 % sont menacées », concluent-ils.

   La nouvelle espèce a été nommée en hommage au primatologue récemment décédé Colin Groves, qui aura classé au cours de sa carrière près de 50 espèces de mammifères.
par Brice Louvet

Source : sciencepost.fr, le 19 janvier 2018